À la une ...

La course à pied, c’est aussi pour les paresseuses

2 518

6a00e54f10584c883401b7c6ee6904970b

Course à pied : activité fatigante qui consiste à s’essouffler, transpirer et dans certains cas abandonner, toute rouge, sur le bas-côté.

Si cette définition sonne juste à votre esprit, alors cet article vous est adressé. Peut-être y trouverez-vous, entre les lignes, la condition ultime qui distingue une paresseuse d’une joggeuse : la motivation!

Le gros inconvénient de la course à pied est qu’elle n’autorise aucune excuse : peu coûteuse, elle se pratique n’importe où et n’importe quand (nous posons toutefois une option sur cette information qui pourrait s’avérer contestable à partir de la fin novembre). Et le plus important, c’est qu’elle permet de contrer les ravages des lois de la gravité (et des abus de chocolat/croustille/mojito?) sur notre corps! Pas convaincue? Lisez ces quelques règles d’or d’une paresseuse reconvertie :

Bien chaussée tu courras, l’entorse tu éviteras

Le seul investissement nécessaire à la course à pied, c’est une paire de chaussures de sport adaptée. Impossible d’y échapper sans risque de se blesser! Une chaussure mal choisie peut conduire à des blessures ou des douleurs importantes dans tout le corps. Le mieux reste de demander les conseils d’un spécialiste en magasin qui saura prescrire un modèle et une pointure adaptés à votre pied. Nous conseillons d’aller choisir ses chaussures de sport en fin de journée, quand le pied est plus gonflé.

Décomplexée tu seras, les préjugés tu chasseras

Dans les publicités à la télévision, les coureuses sont toutes filiformes, arrivent presque sèches à la fin de leur course et portent une courte brassière et un short moulant sur une peau qui est hâlée toute l’année.

Dans la vraie vie, les gens se moquent assez de notre vieux tee-shirt trop grand sorti d’une autre époque, de nos mollets lointainement épilés et de ces petits bourrelets qui rebondissent au rythme de nos foulées. D’ailleurs, entre nous, c’est un peu pour eux que nous faisons tout cela non? Course à pied rime avec liberté, alors pour une fois, nous relâchons les pressions de l’apparence et nous laissons le vent s’engouffrer dans nos cheveux. Youhou!

Progressivement tu progresseras, le fractionné tu pratiqueras

Le meilleur moyen de se dégoûter du « footing » est de partir tête baissée, de s’acharner, de s’épuiser et de prendre une semaine pour s’en remettre. En fait, nous vous avons menti… la motivation c’est 99 % du travail… Les 1 % restants, c’est quand même un peu de technique. La méthode fractionnée consiste à alterner des phases de marche et de la course puis, de diminuer les premières au profit des secondes au fil des entraînements. Nous pouvons commencer, par exemple, par courir une minute puis récupérer en marchant sur 3 minutes. Répéter 4 fois. Puis ajuster. Et progresser en douceur!

Tes soucis à la maison tu laisseras, le vide dans ta tête tu feras

En plus de brûler un maximum de calories et de réduire de moitié les risques d’accident cardio-vasculaires, la course à pied est une excellente thérapie pour s’aérer l’esprit. Nous profitons des belles couleurs de l’automne, de l’odeur des chemins de terre, du bruit des oiseaux et nous faisons le plein d’énergie positive.

Avec beaucoup d’eau tu t’hydrateras, la récupération sous aucun prétexte tu ne manqueras

Voilà, la course est terminée, nous rentrons, le rose aux joues, l’ego « reboosté » et la tête bien aérée… Mais ce n’est pas fini! La réhydratation et un bon quart d’heure d’étirements sont une phase incontournable du « footing », sinon gare aux courbatures le lendemain matin et l’épreuve douloureuse que devient le simple fait de lacer ses chaussures!

Dans ta lancée, une bonne hygiène de vie tu maintiendras

Bien sûr, il ne s’agit pas d’effectuer tous ces efforts pour ensuite se ruer sur le premier burger qui traîne au coin de la rue! Sans privations ni frustrations, nous tâchons simplement d’accompagner cette nouvelle résolution par une bonne hygiène de vie et par une alimentation variée et équilibrée.

Alors, à vos marques! Prêtes? Courez!

Ces conseils sont inspirés de l’ouvrage « Le cahier running des paresseuses », un livre plein d’astuces et de conseils avec, en prime, des illustrations hilarantes de la talentueuse Soledad.

Pour plus d’informations : http://www.blogdesoledadbravi.com/.

 

Chloé Machillot
A propos Chloé Machillot (30 Articles)
Chloé est une grande curieuse qui adore aller à la rencontre des gens passionnés et découvrir de nouvelles idées. Armée de son appareil photo, elle aime voyager à l’autre bout du monde… ou de Montréal! Diplômée de sciences politiques, elle poursuit ses études en journalisme et se plaît à rédiger des articles à propos de ses dernières lubies, qui semblent changer toutes les semaines!
Contact :Site web
SSL