À la une ...

Barbecue : au charbon ou au propane?

2 522

Crédits : Pixabay.

Bien que cela semble un peu difficile à croire avec le temps frais qui persiste, l’été est à nos portes. Les épiciers nous bombardent de spéciaux pour la terrasse, l’offre de petits rosés frais a subitement augmenté, et les quincailleries et les grands magasins ont sorti les fameux barbecues. Pour cet article, nous avons choisi de nous pencher sur les deux types de barbecue les plus populaires : au charbon et au propane. Voyons les avantages offerts par chaque type :

Charbon

Ah, le bon goût de fumé de nos grillades sur charbon de bois! Il s’agit sûrement de l’avantage principal de cette méthode de cuisson, non? Erreur! Le charbon, autant que le propane, brûle du carbone et ne dégage pas réellement de fumée.  Les points forts d’un barbecue à charbon se trouvent dans d’autres aspects. Tout d’abord, on aime la grande variété de bas prix pour l’appareil et la portabilité. On trouve des « hibachi » de table pour 35 $, et vous n’aurez pas de problèmes si vous tentez de passer la frontière américaine avec un tel appareil. De plus, même les plus gros appareils faits pour la cour arrière ne sont pas trop chers. Un bon appareil à charbon peut coûter autour de 250 $. Il existe des modèles hauts de gamme à 800 $ comme les « kamado » louisianais, en céramique, dont il est possible de contrôler la température. En outre, il existe aussi des modèles faisant office de fumoir qui sont plus dispendieux; si vous raffolez du goût de fumée, cela peut valoir la peine. Notez bien que le charbon de bois ce n’est PAS la même chose que les briquettes de charbon. Certes, les briquettes sont à un prix dérisoire, mais elles sont faites avec de la basse qualité de résidu et le goût ne sera pas le même. Investissez pour du vrai charbon de bois.

Propane

Les appareils au propane sont très connus et très populaires au Québec. Facile à utiliser, on trouve le combustible à énormément d’endroits, même au dépanneur! Contrairement à une croyance populaire, les aliments ne goûteront pas « le gaz »; ils conservent leur saveur naturelle, tout en présentant cette saveur grillée que l’on apprécie. L’allumage est plus facile et la cuisson est plus rapide que le charbon. Pour un bon appareil, on doit prévoir plus de 600 $. Les nouveaux modèles sont équipés d’un diffuseur de chaleur; si vous avez un modèle plus ancien, il faudra aussi prévoir des pierres à mettre dans l’appareil et les changer chaque année.

En résumé

Il n’y a pas vraiment de meilleure option; le tout dépend vraiment du goût du chef et des convives qu’il sert habituellement! Ni l’un ni l’autre des appareils ne fait réellement de fumée par lui-même;  la fumée qu’on voit provient des jus de cuisson, des gras et des particules qui tombent sur les braises, ou dans le cas d’un appareil au propane, sur les brûleurs (à moins, bien sûr, d’utiliser un fumoir.) Par ailleurs, les vapeurs du charbon ne sont pas plus toxiques que celles du propane. La cuisson au charbon et la cuisson au propane sont toutes deux polyvalentes. On peut presque tout faire dessus si l’on a les bons ustensiles, et si on contrôle bien les entrées d’air et la température, il y a peu de retours de flamme. Le nombre de BTU n’est pas si important; il est préférable de porter une attention particulière à la structure de l’appareil dans les deux cas (grandeur de la cuve, solidité des grilles…).

En terminant, une suggestion : expérimentez avec les accessoires, par exemple les planches de cèdre, les plaques de sel ou encore avec les copeaux pour ajouter encore plus de goût! Attention toutefois de ne pas utiliser de bois résineux comme du pin, cela est toxique. Informez-vous bien auprès de votre magasin spécialisé de BBQ local à cet effet. Ils sauront vous conseiller en toute sécurité!

Un bon BBQ au charbon

Un bon BBQ au propane

 

Dominique Jodry-Lapointe
A propos Dominique Jodry-Lapointe (19 Articles)
Du haut de son mètre cinquante-quatre, Dominique regarde la vie avec humour et gourmandise. Sa curiosité n'a d'égal que son appétit pour les découvertes et délices provenant des quatre coins du monde. Passionnée de mots, épicurienne avant tout, elle collectionne les livres et les éclats de rire. Titulaire d'un baccalauréat en psychologie, elle s'intéresse à l'humain et à ce qui le construit.
SSL