À la une ...

Atlantic City : Le Vegas du New Jersey

 

Réputée pour ses 12 casinos et son port de plaisance, Atlantic City, dans l’état du New Jersey, a longtemps été la capitale du jeu dans l’est de l’Amérique. J’y suis allée en septembre dernier et j’ai eu la chance de découvrir un tout autre côté à cette ville méconnue!

Premièrement, cette ville est parfaite pour un séjour entre filles! J’y suis allée avec ma meilleure amie pour un court séjour de 3 jours et le temps nous a manqué pour tout voir et tout faire. Hôtel, plage, magasinage, plage, hôtel, consommations, pomponnage, sorties, hôtel, magasinage… Voilà un léger aperçu de ce voyage mémorable!

Promenade sur la boardwalk

Atlantic City boardwalk

Cette promenade datant de 1870 de 9 km de long longe l’océan, nous laissant découvrit tantôt l’étendue sablonneuse bordée de vagues qui s’offrent à nous, tantôt les boutiques, les petits cafés et la faune éclectique de ce petit Vegas. Des bâtiments datant de la Belle Époque côtoient la modernité et les néons, donnant à la ville son charme qui donne le goût d’y retourner. Si au petit matin, le son des vagues se mélange à ceux des quelques pas des touristes discrets, cette partie de la ville prend une tout autre forme lorsque le soleil tombe!

Restos, casinos et vie nocturne!

Il ne faut pas se le cacher, les restaurants gastronomiques se font rares dans cette ville! Afin de ne pas trop abuser du fast-food, nous avons fait quelques recherches pour finalement trouver un steak house abordable. Sinon, puisque tout est à proximité dans cette petite ville, vous y trouverez McDonald’s, Subway, des pizzerias, Burger King et quelques restaurants un peu plus dispendieux à l’intérieur des casinos. Après le souper, c’est bien entendu l’heure des consommations! Puisque nous y étions en pleine semaine, nous pensions que les endroits où sortir se feraient un peu plus discrets… Eh bien non! Nous avions oublié que comme à Las VegasAtlantic City ne dort pas. Sachez que dans chacun des casinos se trouvent différents bars thématiques où il est possible de sortir. Nous avons par contre opté pour le Beachbar, qui, comme son nom l’indique, se trouve sur le bord de la mer. Endroit parfait pour danser et consommer à faible coût jusqu’aux petites heures. Pour celles qui se posent la question, je vous rassure en vous disant que nous avons été agréablement surprises de constater à quel point la ville était sécuritaire et les gens respectueux. Nous n’avons eu aucun problème de ce côté.

IMG_5255

IMG_5571

Place aux Outlets!

Adidas, Calvin Klein, Banana Republic, Michel Kors, Coach, Aeropostale, Rebook, H&M vous parlent? Pour les meilleurs prix, sachez que l’on retrouve plus de 100 magasins dans le genre en plein centre-ville. Il est difficile de résister lorsqu’ils sont tous à un pas de marche de la plage ou de l’hôtel! Vous trouverez un plan des Outlets afin de vous y retrouver, juste ici.

IMG_5191 IMG_5370

Où se loger?

Même si la ville ne dort pas, après plusieurs heures de route et après plusieurs heures de magasinage, nous avions bien hâte d’avoir accès à un lit. Nous avons logé au Sheraton, qui est en plein centre de la ville et près de toutes les commodités. Bien qu’il soit pratique d’être près de tout et que le Sheraton reste un hôtel absolument confortable, il n’est pas adapté à tous les budgets. C’est via le site internet Expedia que nous avons trouvé un séjour à prix moindre. Je vous suggère donc d’aller jeter un coup d’oeil au site web officiel de la ville afin de vous dénicher un lit à prix raisonnable et d’aller régulièrement sur Expedia.

_MG_2352

Je vous recommande cette destination pour votre prochain voyage si vous aimez mélanger plage et magasinage! Pour un voyage entre filles, amoureux, et même avec la famille, cette ville vous laissera des souvenirs mémorables! Notez bien qu’Atlantic City n’est pas située assez au sud pour être une destination hivernale lorsque l’on veut se mettre les pieds dans le sable. Par contre, son charme et ses nombreux Outlets y restent à l’année!

Bon voyage!

A propos Marie-Lou Bernatchez (27 Articles)
Étant à sa première année de BAC en communications, Marie-Lou se nourrit des plus simples observations que son œil curieux et allumé détecte en un rien de temps. Passionnée par le monde qui l’entoure, tout est matière à raconter, à détailler, à magnifier en quelque sorte, pour rendre le sort d’un évènement d’apparence banale digne d’un sujet de nouvelle, voire d’un roman. Cette jeune femme, observatrice de ce monde urbain palpitant qu’elle étudie avec tendresse et nous décrit avec passion, nous donne envie de partir avec elle aux confins de l’âme humaine, dans toute sa détresse, ses joies, sa splendeur, ses contradictions. Lorsqu’elle a du temps libre, elle ne manque pas l’occasion d’aller découvrir un nouveau coin de pays et d’en faire ressortir ses plus beaux atouts.
SSL