À la une ...

Un peu d’espoir pour nos mamans, sœurs et amies

1 512

cancer-du-sein

Dans les derniers jours, vous avez probablement remarqué une présence accrue de l’iconique ruban rose, que ce soit dans les journaux ou sur votre fil d’actualités Facebook. Les activités de collectes de fonds en lien avec le cancer du sein se multiplient et tout le monde semble avoir la cause rose sur les lèvres. Toutes ces initiatives s’inscrivent dans la foulée du commencement du mois de la sensibilisation au cancer du sein : le mois d’octobre.

Le cancer du sein est une cause qui suscite beaucoup d’engouement au Québec, puisqu’elle affecte un nombre important de patientes et de familles. Le cancer du sein demeure le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes, autant au Québec qu’au Canada. Après le cancer du poumon, c’est le type de cancer qui cause le plus de décès auprès des Québécoises. La sensibilisation et le soutien aux personnes atteintes sont sans aucun doute deux aspects très importants véhiculés par les médias. Pourtant, la recherche médicale l’est tout autant.

En effet, malgré la complexité de cette maladie, d’énormes progrès ont été réalisés dans les dernières années, mettant en lumière de nouveaux traitements innovateurs et porteurs d’espoir pour bon nombre de femmes.

Tout récemment, un groupe de chercheurs de la pharmaceutique Roche ont dévoilé une importante percée dans le traitement du cancer du sein HER2-positif métastatique (ou stade avancé), une forme de la maladie particulièrement agressive et difficile à traiter.

Les données finales de l’étude clinique CLEOPATRA démontre qu’un traitement nommé PERJETA®(donné en association avec HERCEPTIN® et une chimiothérapie docetaxel) engendre un prolongement de la vie des femmes atteintes d’un cancer du sein de près de 15,7 mois. Il s’agit d’une amélioration « d’une ampleur rarement vue lors d’essais cliniques sur des cancers au stade avancé », selon la Docteure Sandra Horning, chef de la direction médicale et responsable mondiale du développement des produits chez Roche.

Il s’agit donc d’une excellente nouvelle d’autant plus que ce type de cancer du sein est reconnu comme étant très agressif, invasif et souvent incurable par chimiothérapie. Cette forme particulière de la maladie représente 10 à 20 % des cas de cancer du sein au Canada, soit environ 5000 femmes.

De tels résultats de recherche représentent une source d’espoir considérable pour celles qui se battent contre le cancer ainsi que pour leur famille; car chaque moment passé avec les gens que l’on aime compte.

La rédaction
A propos La rédaction (326 Articles)
Femmes en revue est un magazine gratuit qui s’adresse aux femmes canadiennes, il présente des articles et des conseils pour aider les femmes à se sentir belles!
SSL