À la une ...

Souffrez-vous de règles abondantes?

555

Règles abondantes

Parlons entre filles… Parlons de règles. Oui, oui, les règles! Je sais, c’est un sujet dont plusieurs personnes n’osent pas parler quoiqu’il s’agisse d’un phénomène parfaitement naturel qui fait partie intégrante de la vie d’une femme. Oui, malheureusement, les règles demeurent un sujet tabou. La situation est encore pire lorsqu’on a des règles abondantes, mais on n’en parle pas. Pour certaines femmes, le fait d’avoir des règles abondantes les isole complètement des autres. Elles choisissent de ne pas en parler et de rester confinées en attendant que ça passe. Les douleurs et la fatigue les obligent à rester à la maison ou à constamment courir à la salle de bains pour prévenir les fuites. Pourtant, il est possible de traiter cette condition médicale, appelée ménorragie. Mais, saviez-vous que plus de la moitié des Canadiennes qui sont aux prises avec des saignements menstruels abondants l’ignorent? Pourquoi tant de femmes ignorent-elles qu’il existe un traitement pour la ménorragie? Tout simplement parce qu’elles n’en parlent pas et n’ont jamais consulté un médecin à ce sujet.  

D’ailleurs, une étude récente auprès d’environ 1 000 femmes canadiennes a été réalisée afin d’examiner ce que signifie vivre avec des règles abondantes et voici des faits intéressants:

  • Près de 80 pour cent  des femmes aux prises avec des saignements abondants disent ressentir de l’anxiété durant leurs menstruations, alors que 65 pour cent disent souffrir de dépression.
  • 90 pour cent des femmes ont déjà saigné à travers leurs vêtements, et plus des trois quarts des femmes évitent de porter des vêtements clairs durant leurs menstruations pour réduire les risques de fuites embarrassantes.
  • Plus de 80 pour cent des femmes ont déjà souillé leur literie, et plus de 40 pour cent ont dormi sur des serviettes pour éviter de tacher leurs draps.
  • 53 pour cent se sont absentées du travail en raison de douleurs menstruelles.
  • L’intimité avec les partenaires est affectée, avec 72 pour cent qui notent avoir manqué certaines expériences sexuelles.

Comme vous pouvez le constater, ces résultats démontrent clairement que la majorité des femmes ne prennent pas au sérieux ce problème de règles abondantes et préfèrent vivre avec cette situation pénible sans consulter ou en parler. Pourtant une simple discussion avec son médecin ou son entourage suffit pour changer les choses. D’ailleurs, Hologic, une entreprise axée principalement sur l’amélioration de la santé et du bien-être des femmes, a lancé dernièrement la campagne « Parlons règles abondantes ». Cette dernière a été créée afin d’éduquer les femmes à propos de la gravité des règles abondantes, de discuter des options de traitements disponibles, et de les préparer pour une visite chez leur médecin grâce à des outils permettant une conversation éclairée.

Alors, si les règles abondantes vous affectent et que vous avez une petite histoire à partager pour inspirer d’autres femmes, je vous invite à le faire sur le site www.parlonsreglesabondantes.ca. En plus d’aider d’autres femmes avec votre expérience, pour chaque histoire partagée, 5 $ seront remis à la Fondation canadienne de la santé des femmes afin d’appuyer la recherche et l’éducation en santé des femmes.

Levons le tabou sur les règles abondantes et parlons-en en participant à la discussion!

 

* Cet article est commandité par Hologic. Toutes les opinions exprimées dans ce billet sont les miennes.

Assia Salmi
A propos Assia Salmi (137 Articles)
Salut! Je m’appelle Assia, je suis informaticienne de formation et j’ai eu plusieurs expériences professionnelles dans le cadre d’entreprises évoluant dans le web. Aujourd’hui, je travaille à temps plein sur mon blog. Passionnée par la mode, les nouveautés et fan de tout ce qui est féminin. J’aime découvrir, apprendre et surtout partager mes passions avec mes lectrices.
SSL