À la une ...

Se réconcilier avec son corps

 Le corps féminin est souvent vu par la femme comme un ennemi; un étranger auquel elle ne peut se fier. En effet, le corps — qui vit, avec plaisir et joie, les douleurs des maternités et qui subit, comme un yo-yo, balancé çà et là, les prises et les pertes de poids — ce précieux trésor, ce vêtement de tous les jours, cet ami certain — objet de critiques, d’envies, de regards sévères, de jugements acerbes et victime des hormones, du temps, des maladies — est pour elle un traître, car il est changeant, imprévisible et inattendu.

Qu’elle soit une mannequin, une comédienne, une personnalité publique ou une femme dans l’ombre, la femme a des doutes, des sentiments partagés par rapport à ce « soi » quotidien. Quelquefois, elle recouvre son corps de tatouages, de piercings, pour différentes raisons personnelles. Parfois, elle le fait passer sous les instruments du chirurgien plastique pour l’améliorer, l’accepter, plaire, se plaire, s’accepter ou pour simplement effacer, ce qui lui semble des imperfections, des défauts, qui font pourtant d’elle « un être unique »« une femme spéciale ».

Le corps de la femme, le plus beau des mystères, est de plus en plus, exposé, dévoilé, banalisé, dénudé dans les clips, les films, les magazines… ceux-là mêmes qui donnent et accentuent les complexes de la femme. Ainsi, « une analyse » s’impose. Femme, avec à la fois de l’audace et de la pudeur — que vous ayez 20, 30, 40, 50, 60 ans…, imaginez-vous nues, déshabillées, dévêtues et regardez-vous dans un miroir.

Quel reflet vous rend cette étude de vous? Aimez-vous votre corps? Qu’est-ce que vous aimez de ce corps? Aimez-vous vos seins, vos fesses, vos cuisses, votre ventre… votre corps point? Comment aimez-vous votre corps? L’aimez-vous un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, ou pas du tout? Qu’aimez-vous moins de votre compagnon, ce partenaire de toute votre vie : votre corps? 

Peu importe le résultat ou la réponse de cet examen, apprenez à connaître votre corps, à l’accepter et à l’aimer, car il est beau, sensuel, séduisant… Assumez votre féminité et ne vous laissez surtout pas modeler par le critère social de la femme parfaite, car la femme idéale doit l’être pour elle-même avec sa cellulite, ses seins tombants, sa peau moins élastique avec les années, ses rondeurs, ses cicatrices, sa silhouette qui se transforme avec l’âge et ses courbes.

Femmes, même si ce n’est pas si facile, réconciliez-vous avec votre corps, pour être en paix avec lui, et prenez soin de lui en prenant soin de vous!

 Crédits image: www.jesuiselle.com © BodyImageMovement.com 

A propos Evelyne Patricia Lokrou (12 Articles)
Evelyne Patricia Lokrou aime apprendre, comprendre et découvrir. Née à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, elle a étudié en Communication, Lettres, Sciences humaines, Arts et Sciences. Diplômée, plusieurs fois, de l’Université de Montréal, en Journalisme et rédaction, entre autres, elle écrit (des contes, des poèmes, des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, etc.), peint, dessine et photographie; elle est d’ailleurs une écrivaine publiée de nombreuses fois.
SSL