À la une ...

NON au harcèlement, OUI à la parité

288

IMG_1407

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’un sujet qu’on entend encore et encore : le harcèlement! Non, je ne suis pas victime de harcèlement sexuel, je vous en parle juste parce que j’en ai ras-le-bol d’entendre ce sujet tout le temps dans les médias. Non, je ne suis pas victime, mais j’ai toujours cette peur de l’être. C’est vrai, je m’estime chanceuse d’être travailleuse autonome, mais clairement, je ne suis pas à l’abri du harcèlement qui est très fréquent dans les bureaux! Oui, il m’arrive parfois de prendre le transport en commun avec une angoisse qui m’habite parce qu’un homme me regarde et me fixe des yeux en pensant que je vais être agressée en plein jour et que j’ai juste envie d’arriver à destination saine et sauve. Il m’arrive aussi de paniquer quand je dois stationner mon auto dans un parking sous -terrain où je me retrouve toute seule parmi une centaine de voitures et que parfois mon téléphone cellulaire (la seule arme que j’ai en ma possession) manque de batterie. Oui, il m’arrive d’aller faire une marche dans un parc pour prendre de l’air et d’un coup, j’ai cette idée en tête qui me dit si jamais il y a quelqu’un qui est en train de te suivre… Non, je ne regarde pas beaucoup les films dramatiques et je ne suis pas en train de virer folle, mais le fait d’entendre tout ce qui se passe dans notre société me donne cette peur.

Pourquoi les femmes sont-elles obligées de subir jour après jour des situations pénibles que ce soit dans leur quotidien ou leur travail? Pourquoi sont-elles obligées de subir des violences psychologiques? C’est assez! Il faut mettre fin à cette situation. Il faut briser le silence et parler haut et fort. Il faut dire NON au harcèlement et OUI à la parité! Oui, parce que la parité est la meilleure solution pour vaincre ce problème, surtout dans le milieu de travail. Parce que, bien souvent encore, les victimes de harcèlement sexuel n’osent pas dénoncer leurs agresseurs par peur. Par peur de perdre leur emploi, par peur d’être humiliées. Parce que souvent les femmes se trouvaient en infériorité hiérarchique qui les empêchaient de parler. Parce que la parité est à renforcer dans l’ensemble de la société pour prévenir et agir contre le harcèlement et ainsi instaurer un climat de sécurité pour nous les femmes…

D’ailleurs le TIFF souhaite s’attaquer à ce problème à la suite de l’affaire Weinstein en lançant la campagne Share her Journey. Il s’agit d’une initiative qui vise la parité pour augmenter la participation des femmes dans le milieu cinématographique, car dans le top 250 des films de 2017, on constate leur absence marquée. On compte seulement 18 % de femmes qui ont participé à la réalisation, à la scénarisation, à la production, à l’édition et en tant que caméraman. C’est trop peu. C’est pourquoi le TIFF s’est penché sur cette problématique et a organisé un rassemblement de femmes dans la rue, la projection d’un film et ainsi qu’une table ronde le 8 septembre dernier.

Cette campagne en était à sa deuxième année d’existence, et permet d’aller chercher 1,3 million $ en 2017 avec l’aide de plusieurs commanditaires et partenaires tels qu’Aurora qui s’est associée à l’initiative du TIFF pour soutenir la campagne Share her Journey avec une généreuse contribution afin de participer au renforcement du pouvoir d’action des femmes au cinéma.

Je trouve que c’est une bonne initiative, et je souhaite d’ailleurs que d’autres organismes agissent ainsi et lancent d’autres campagnes de sensibilisation pour viser la parité et faire une place aux femmes dans tous les domaines et ainsi vaincre le harcèlement! Nous souhaitons simplement l’égalité!

* Cet article est commandité par les partenaires du mouvement Share Her Journey,

Assia Salmi
A propos Assia Salmi (126 Articles)
Salut! Je m’appelle Assia, je suis informaticienne de formation et j’ai eu plusieurs expériences professionnelles dans le cadre d’entreprises évoluant dans le web. Aujourd’hui, je travaille à temps plein sur mon blog. Passionnée par la mode, les nouveautés et fan de tout ce qui est féminin. J’aime découvrir, apprendre et surtout partager mes passions avec mes lectrices.
SSL