À la une ...

Mode québécoise : Création Encore

1 416

Entrevue avec Patricia Jodoin, designer de Créations Encore

*Par Kharoll-Ann Souffrant*

Patricia Jodoin est designer pour Créations Encore. Son entreprise a vu le jour en 2006. Sur son site web, elle est décrite comme étant une personne engagée, associée et idéaliste. Guidée par des valeurs locales, éthiques et environnementales, l’entreprise compte aujourd’hui plus de 60 points de vente partout à travers la province et est l’une des marques fabriquées localement les plus vendues au Québec. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Madame Jodoin afin qu’elle me parle de son projet.

Comment l’aventure de Créations Encore a-t-elle commencé?

Au départ, c’était un projet personnel. Je suis une personne qui a toujours confectionné ses propres vêtements. De fil en aiguille, j’ai commencé à en faire pour d’autres personnes et l’entreprise est née comme cela. J’ai aussi beaucoup travaillé dans l’industrie. Je suis notamment allée en Chine et suite à mon voyage m’est née l’envie de créer quelque chose avec une production locale. Progressivement, j’ai commencé à vendre dans une boutique certains produits pour les tester et avec le temps, j’ai étendu mon réseau de boutiques distributrices.

Combien de gens sont à l’emploi dans l’entreprise aujourd’hui?

Nous avons trois personnes qui travaillent au niveau de la gestion de la production et du marketing à Drummondville. Le reste, soit la coupe, la confection et la distribution sont réalisés en sous-traitance.

Pourquoi le nom « Créations Encore »?

Les articles étaient 100 % recyclés au départ. Au fur et à mesure que l’entreprise a pris de l’expansion, nous avons changé de stratégie parce que nous avions des pépins au niveau de l’approvisionnement. Mais nous sommes toujours menés par les mêmes valeurs soit l’environnement, le fait de produire localement et la pensée éthique. Le mot « Encore » représente le renouveau. Nous avons deux collections complètement différentes chaque saison. Ça symbolise donc le nouveau cycle qui commence.

Quelle est la philosophie derrière votre entreprise outre les valeurs nommées précédemment?

Nous avons un slogan que nous aimons beaucoup. Nous voulons que la femme qui porte nos vêtements se sente belle, confortable et accomplie. « Belle » parce que nous confectionnons des vêtements qui avantagent le corps à des endroits stratégiques. « Confortable » parce qu’ils ne sont pas trop moulants. Et finalement, « Accomplie » parce que nous aidons les femmes à travers des Craft Party à confectionner et développer des accessoires de leurs propres mains.

Qu’est-ce que les Craft Party?

Ce sont des ateliers que nous organisons lors d’événements, lors du lancement de la collection ou lors des Journées de la culture. Les gens s’inscrivent; nous accueillons environ une vingtaine de personnes et ils viennent créer un accessoire différent chaque fois. Ils ont accès à tout notre matériel et ils bâtissent leur projet de A à Z. Les femmes plus âgées peuvent coudre à la machine et pour les plus jeunes, on cible la couture à la main. Ces ateliers se font en blocs de trois heures. Puis, les gens repartent avec leur projet avec fierté et comme ils ont créé quelque chose qui leur ressemble, ils ont beaucoup plus de chance de réellement le porter et de l’utiliser.

Quels sont les produits que vous offrez?

Nous avons deux catégories de produits pour notre clientèle qui est constituée de femmes âgées de 30 ans et plus. La première est une ligne de prêt-à-porter qui comprend des robes, des tuniques, etc. Ce sont des vêtements qui sont très confortables quand on pense au choix des matériaux, mais qui peuvent facilement se porter au travail ou au bureau. Notre deuxième collection est composée d’accessoires et comprend des accessoires d’hiver (tuques, foulards, etc.) et d’été (sac à mains par exemple).

Où peut-on trouver vos produits?

Nous avons de nombreux points de vente partout à travers la province. Les principaux sont la boutique Belle et Rebelle à Montréal. En région, je pense notamment à la boutique Le Local à Gatineau ou encore Aux Idées Folles. Nous sommes aussi présents à Lac-Mégantic par exemple.

Vous luttez contre le décrochage scolaire en attirant des jeunes du secondaire en stage chez vous. Pouvez-vous m’en dire plus?

Oui! C’est un projet avec Culture pour tous qui s’appelle « Passeurs de rêves ». C’est un projet qui cible des jeunes du secondaire qui ont de la difficulté dans les matières principales soit les mathématiques et le français, mais qui ont un potentiel et un intérêt artistique. Nous les accueillons pendant environ 8 semaines, 2 fois par semaine, afin qu’ils puissent prendre conscience que même si l’école n’est pas leur force, il y a quand même matière à réussir dans quelque chose qui les passionne et dans lequel ils sont bons. Nous accueillons 1 jeune par session. Le projet est actuellement en attente de subvention du gouvernement pour accueillir un autre élève au mois de mars.

Quels sont vos espoirs pour votre entreprise et les projets à venir?

On travaille en collaboration avec les boutiques pour promouvoir tout ce qui est local. On veut créer le sentiment chez le consommateur qu’il contribue à la société lorsqu’il fait un achat de ce type. Nous voulons aussi faire des défilés de mode en région et offrir une expérience de magasinage unique en expliquant le « comment » du « pourquoi » de la marque. Quand les gens payent plus cher pour un morceau, ils s’attendent à un produit de qualité. J’adhère à cela afin qu’ils aient confiance dans le produit.

Merci à Madame Jodoin pour son temps.

Pour visiter le site web de l’entreprise, c’est par ici : www.creationsencore.com

La rédaction
A propos La rédaction (327 Articles)
Femmes en revue est un magazine gratuit qui s’adresse aux femmes canadiennes, il présente des articles et des conseils pour aider les femmes à se sentir belles!
SSL