À la une ...

Les collations et votre appétit

1 727

Crédits : fr.forwallpaper.com

Chronique Autour de l’assiette

Contrairement à la croyance populaire voulant qu’on ne doive pas manger entre les repas, les collations sont pourtant un moyen sûr de contrôler son appétit tout en s’accordant un répit et en gardant nos niveaux d’énergie constants au cours de la journée.  Cela ne signifie pas de grignoter des beignets toute la journée en ayant la tête ailleurs, mais bien d’être à l’écoute de soi et de respecter ses signaux de faim. Ces signaux peuvent prendre plusieurs formes : borborygmes, léger mal de tête, sensation d’avoir froid, fatigue, irritabilité, etc.  Lorsque ces inconforts se font sentir, notre corps nous dit qu’il manque de carburant. Il est donc primordial de lui fournir des sources d’énergie saines qui l’aideront à nous tenir le coup sans arriver complètement affamé au prochain repas.

L’art de la collation repose aussi sur son contenu. Il est conseillé de consommer des aliments d’au moins deux groupes alimentaires à la fois. Peut-être avez-vous remarqué que vous éprouvez une faim encore plus vive avant le repas si vous avez mangé une pomme une heure avant; en lui associant un aliment contenant des protéines et de bons gras, par exemple du beurre de noix, la collation sera plus rassasiante, plus longtemps.

Par ailleurs, soyez indulgents avec vous-mêmes : si vous avez envie d’une barre chocolatée ou de croustilles, mangez-en. Interdire des aliments ne fait que renforcer le désir que l’on a pour eux, et souvent on consommera plus d’aliments que nécessaire en essayant d’éviter de manger celui que l’on voudrait vraiment. Un sac de minis-carottes, du hummus, des raisins, quelques noix et un smoothie plus tard, on finit par « craquer ».   Rappelons-nous qu’il n’y a pas de « valeur morale » rattachée aux collations, ni d’aliment qui soit engraissant à proprement parler. Profitez-en pour déguster votre gâterie lentement, et vous serez peut-être surpris de voir que vous en mangez beaucoup moins, sans culpabilité ni effort conscient.

Au bureau, si vous désirez éviter les pauvres galettes fossilisées dans le distributeur, prévoyez vos collations. Vous pouvez, par exemple, garder une jolie boîte comprenant quelques éléments non périssables : craquelins, boîte de thon, noix, fruits séchés, barres tendres, etc.  Les fruits frais et les crudités peuvent aussi se glisser aisément dans la boîte à lunch, ainsi que les portions individuelles de yogourt et de fromage. C’est facile, rapide et délicieux!

Pour vous inspirer, voici quelques liens d’intérêt comprenant de bons conseils sur les collations :

Alors, que mangerez-vous quand la petite faiblesse de trois heures viendra? 

Dominique Jodry-Lapointe
A propos Dominique Jodry-Lapointe (19 Articles)
Du haut de son mètre cinquante-quatre, Dominique regarde la vie avec humour et gourmandise. Sa curiosité n'a d'égal que son appétit pour les découvertes et délices provenant des quatre coins du monde. Passionnée de mots, épicurienne avant tout, elle collectionne les livres et les éclats de rire. Titulaire d'un baccalauréat en psychologie, elle s'intéresse à l'humain et à ce qui le construit.
SSL