À la une ...

L’économie de seconde main est-elle bénéfique pour notre portefeuille?

indice-Kijiji

Depuis quelques années, la tendance du « Do It Yourself » est en pleine expansion. S’agit-il seulement d’une mode, ou est-ce que les raisons qui expliquent ce mouvement seraient liées à l’économie?

En ces temps économiques plus difficiles, les Québécois tentent d’économiser et de limiter leur consommation le plus possible. Chaque famille met en place de petits changements de comportement pour en garder plus dans leurs poches; que ce soit d’emprunter des accessoires pour bébé à une amie qui n’en a plus besoin ou de vendre des vêtements et accessoires qui ne nous plaisent plus.

En effet, plusieurs familles voient l’achat de seconde main comme une option intéressante pour sauver quelques précieux dollars. Mais peut-on dire que c’est le cas de la majorité des ménages québécois?

Une nouvelle étude portant sur l’économie de seconde main, lIndice Kijiji de l’économie de seconde main dresse le portrait de cette économie bien particulière qui semble prendre de plus en plus d’importance dernièrement.

Les résultats de l’étude démontrent que les Québécois donnent en moyenne une seconde vie à 50 objets par année, comparativement à 76 dans le reste du Canada, que ce soit en échangeant, vendant donnant ou achetant des produits d’occasion. Les motivations qui poussent les Québécois à prendre part à ces activités sont très nombreuses et diversifiées, mais elles sont surtout d’ordre économique et environnemental.

« Les dépenses sur le marché d’occasion génèrent de l’argent qui reste au pays et qui est redistribué, contribuant ainsi à l’économie locale et nationale, » explique Fabien Durif, professeur de marketing à l’école des sciences de la gestion de l’UQAM, directeur de l’Observatoire de la Consommation Responsable et coauteur de l’étude. « L’économie de seconde main n’est pas seulement bénéfique pour la prospérité financière du pays, mais aussi pour notre portefeuille. La famille moyenne de quatre personnes peut économiser près de 1 150 $ annuellement en achetant des biens d’occasion. »

Voici quelques données phares qui ressortent de l’Indice Kijiji de l’économie de seconde main :

  • Les biens les plus couramment échangés sur le marché d’occasion sont :
    • Les vêtements, les chaussures et les accessoires de mode;
    • Les produits de divertissement comme les lecteurs Blu-ray, les DVD, les CD, etc.;
    • Les vêtements et les accessoires pour bébé.

Et vous, participez-vous à l’économie de seconde main dans votre quotidien? Avez-vous vendu, acheté, donné ou échangé un article récemment, que ce soit par le biais de contacts personnels ou grâce à des plateformes en ligne telles que Kijiji?

A propos La rédaction (326 Articles)
Femmes en revue est un magazine gratuit qui s’adresse aux femmes canadiennes, il présente des articles et des conseils pour aider les femmes à se sentir belles!
SSL