À la une ...

L’Aloco, des bananes plantain frites

10 639

Crédits : Palais des Lys

L’Alloco ou Aloco est un plat traditionnel d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale. Ce mets très populaire est composé de bananes plantain. Plus riche en amidon que la banane douce — servant généralement en dessert —, la banane plantain est beaucoup utilisée dans les Caraïbes, dans les pays d’Amérique du Sud et dans une grande partie de l’Afrique. Elle fait donc partie de la culture ivoirienne. En effet, en Côte d’Ivoire, elle est couramment consommée (verte, jaune ou presque noire) bouillie, braisée, pilée ou grillée.

Crédits : Bwè é Manjé

L’Aloco — que l’on retrouve dans les restaurants ivoiriens (maquis), les alocodromes (dans tous les coins des rues) — est fait de bananes plantain frites. Ce plat, très prisé de la population, est généralement cuisiné lors des rencontres familiales, amicales; pour toutes les réjouissances et pour toutes les circonstances de la vie humaine. Les bananes frites dans de l’huile d’arachide ou dans de l’huile de palme (appelée aussi huile rouge)* servent de goûter ou d’accompagnement pour un plat de résistance ou comme plat unique. L’Aloco est très souvent dégusté avec un piment (une sorte de purée : chaque femme a un secret pour améliorer son « jus ») et avec du poisson frit, mais aussi avec du poulet grillé, braisé, rôti ou toutes sortes de viandes apprêtées de différentes manières. Il est possible de manger l’Aloco également avec des oeufs.

Crédits : Her Way To Nowhere

Crédits : Her Way To Nowhere

Voici une recette pour 2 personnes :

Pour les bananes
4 bananes plantain mûres

Il faut rincer les bananes. Les éplucher et les rincer à nouveau. Ensuite, il est important de diviser chaque banane en deux, sur le sens de la longueur (couper chaque partie en morceaux) ou découper les bananes en dés ou en petites rondelles. Il est bon d’ajouter du sel (facultatif) aux bananes et de les griller dans de l’huile chaude. Il est conseillé de retirer les bananes lorsqu’elles sont bien dorées.

Pour le piment
1 oignon
3 gousses d’ail
1 cube Maggie et du sel
1 piment (de préférence le rouge, mais le vert n’est pas mal non plus)
1 tomate rouge en boule
1 boîte de tomate en pâte
Un peu d’eau et un peu d’huile

Il est préférable de réduire l’oignon, l’ail, le piment et la tomate en boule ou en purée, ou de les couper en des morceaux très fins. Il est nécessaire de rassembler tous les ingrédients dans une casserole, d’y ajouter l’eau, le sel et le cube Maggie, et de mettre ce mélange à cuire, à feu doux. Il est utile de remuer de temps en temps et de retirer la préparation du feu lorsqu’il n’y a plus d’eau et qu’il ne reste que la purée (le jus).

Pour le poulet

2 ou 4 morceaux (le haut de cuisse avec la cuisse est meilleur*; c’est au choix)

Pour l’assaisonnement du poulet, il faut mélanger :
— du vinaigre basalmique;
— du sel et un cube Maggie;
— de l’arôme Maggie (facultatif);
— Un peu de moutarde, du poivre, du persil.

Ensuite, « plonger » le poulet pour quelques minutes (selon la préférence) dans le mélange. Puis, faire revenir (dans un peu d’huile) le poulet de chaque côté, comme s’il s’agissait de le griller. Et enfin, il faut renverser le tout dans un plat allant au four.

Il est souhaitable de servir l’Aloco avec le poulet (lorsqu’il est prêt) et le piment.

Bon appétit!

* Au Canada, les femmes font frire la banane plantain dans l’huile végétale. C’est tout aussi bon!

Evelyne Patricia Lokrou
A propos Evelyne Patricia Lokrou (12 Articles)
Evelyne Patricia Lokrou aime apprendre, comprendre et découvrir. Née à Abidjan, en Côte-d’Ivoire, elle a étudié en Communication, Lettres, Sciences humaines, Arts et Sciences. Diplômée, plusieurs fois, de l’Université de Montréal, en Journalisme et rédaction, entre autres, elle écrit (des contes, des poèmes, des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, etc.), peint, dessine et photographie; elle est d’ailleurs une écrivaine publiée de nombreuses fois.
SSL