À la une ...

En vacances : on lit quoi?

786

Cette semaine, on se plonge dans la lecture d’une biographie des plus absorbantes :

La naissance de Patricia Gucci aurait pu amener la déconfiture de son père, Aldo Gucci, et même son emprisonnement. Cela peut paraître étonnant, mais à l’époque de l’homme d’affaires, les autorités italiennes sévissaient sévèrement contre l’adultère. L’adultère? Oui, lorsque Bruna, une jeune fille aux origines modestes, finit par se laisser séduire par les avances d’Aldo Gucci, son patron à la boutique GUCCI, elle est malheureusement bien au courant des risques qu’elle encoure…

Avant l’âge de ces 10 ans, la petite Patricia, quant à elle, ne saura pas que son papa bien-aimé, qui est à la tête de l’entreprise de renommée mondiale GUCCI, est également marié à une autre femme avec qui il a même trois fils. Grandir dans le luxe entre Londres, New York, la Floride et l’Italie peut sembler attrayant, mais quand on en apprend plus sur la vie de la jeune fille, ballottée aux quatre coins de la planète, et sur sa mère, brisée par une vie vécue dans la clandestinité, on déchante rapidement.

C’est sans parler de la vie personnelle d’Aldo : à l’extérieur, on peut penser que l’homme a tout pour être heureux, mais c’est en en apprenant davantage sur les luttes avec son frère, puis avec ses fils, qu’on se rend compte que la richesse n’apporte pas nécessairement le bonheur. Trahisons, lancements de marques concurrentes, dénonciation au fisc qui mène tout droit à un séjour en prison, etc., l’homme derrière le succès international de GUCCI en aura vu de toutes les couleurs au cours de sa longue vie.

Un témoignage des plus incroyables de la part de Patricia Gucci (j’ai été tenue en haleine tout le long de ma lecture, avec tous les rebondissements de la « saga Gucci »), que les fans de mode apprécieront assurément, mais aussi les autres! Une façon de remplir les trous de son passé, et de faire la paix avec lui pour mieux avancer.

Crédits : Instagram Valérie Latendresse.

Crédits : Instagram Valérie Latendresse.

On se le procure? Chez Archambault ou chez Renaud-Bray, pour moins de 30 $. La version anglaise, In the name of Gucci, est aussi offerte.

Valérie Latendresse
A propos Valérie Latendresse (179 Articles)
Pin-a-holic, Valérie est une folle des concours et une accro du magasinage qui utilise un peu trop l'expression bibi pour nommer tout et n'importe quoi. Fait important à savoir sur cette dernière : s'il vous prenait l'envie d'empiler tous les magazines de mode qu'elle possède, ils la dépasseraient probablement d'un bon demi-pouce! Valérie est également blogueuse mode et beauté excitée sur son propre blogue où elle cultive son amour pour la dentelle et les paillettes.
SSL