À la une ...

Belle ville, bonne bouffe, beau monde : Boston, destination estivale par excellence!

5 430

Me voici de retour à l’écriture, après plusieurs semaines d’absence. Mais pourquoi cette pause? De nombreuses raisons, mais entre autres parce que j’étais en voyage dans une ville absolument fantastique à visiter en été, pas très loin de chez nous, et j’ai nommé Boston, Massachusetts.

Source : Google

Source : Google.

Je me rendais là-bas pour la troisième fois en quatre ans, ce qui prouve bien que c’est une ville géniale que ce soit pour le tourisme, la gastronomie ou le sport. L’avantage de choisir le Massachussetts comme destination pour aller en vacances, c’est aussi la proximité (relative), puisque cela a nécessité (seulement) neuf heures de route pour moi qui pars du (profond) Lac-Saint-Jean, donc à peine cinq heures si on part de Montréal.

Boston a le cachet propre aux villes que j’appelle « parlementaires », où le politique et l’histoire prennent beaucoup de place. C’est donc une ville belle, propre dégageant une quiétude sans pareil lorsqu’on y erre sans but précis sous le soleil radieux. Cela dit, si on cherche de l’action, on peut également en trouver! Voici donc mes dix plus grands coups de cœur dans cette ville où je l’avoue, je déménagerais demain matin si l’occasion se présentait :

Source : Google

Source : Google.

 Freedom trail

La Freedom trail, ou Chemin de la Liberté, est une ligne rouge tracée sur le sol qui permet aux visiteurs de suivre un circuit pour découvrir les principaux monuments de la ville de Boston. Le trajet est d’environ quatre kilomètres au cours desquels on en apprend sur l’histoire de cette ville créée en 1630. Au total, 16 arrêts sont au programme, le tout débutant dans l’immense Boston Common, le plus vieux parc urbain des États-Unis. Si vous y allez, n’oubliez pas d’apporter vos noix, les écureuils en sont si friands qu’ils viendront manger dans vos mains!

Le parcours passe ensuite par la maison d’État qui est siège le gouvernement fédéré de l’État du Massachusetts, l’Église de Park Street, le cimetière Granary, la chapelle de King et son cimetière, la statue de Benjamin Franklin et le site de la première école publique de Boston, le magasin de livres Old Corner, la vieille Salle de réunion, la veille maison d’État, le site du Massacre de Boston, Faneuil Hall et Quincy Market, la maison de Paul Revere, l’Église Old North, la USS Constitution et le site de la bataille de Bunker Hill.

Si vous êtes des passionnés d’histoire, cette aventure est à ne pas manquer!

 Faneuil Hall

Même s’il fait partie du Chemin de la Liberté, il vaut la peine de faire ici un point uniquement sur le Faneuil Hall puisqu’il a été classé 4e sur la liste des 25 endroits touristiques à visiter aux États-Unis par Forbes Traveler. Cet endroit, qui était à son origine, en 1742, un grand marché public, a également été utilisé comme lieu de rencontre pour le gouvernement lorsque Boston est devenu une ville.

Aujourd’hui, Faneuil Hall est reconnu pour ses nombreux commerces et boutiques, ses restaurants qui offrent de la cuisine de partout dans le monde et ses bars où plusieurs spectacles sont présentés chaque soir. Pour les touristes, c’est assurément un lieu de festivités sans égal, d’autant plus que les rues autour sont toutes piétonnes. Les visiteurs peuvent donc circuler en toute tranquillité.

Photo : Marie-Eve Roy

Source : Marie-Eve Roy.

Pour ma part, mon périple s’est arrêté au restaurant-pub Dick’s last resort, où les serveurs sont méchants avec leurs clients, mais tout en humour. Ce qui est magnifique, ce sont les cocktails géants à toutes les saveurs possibles. C’est à cet endroit que j’ai bu la meilleure Margarita de ma vie!

 L’Aquarium de la Nouvelle-Angleterre

L’Aquarium de la Nouvelle-Angleterre, située à Boston, est absolument magnifique. Si vous êtes un tant soit peu intrigués par la faune marine, la visite de cet établissement est un incontournable. Véritable leader en exploration et

Source : Google

Source : Google.

conservation des océans, l’aquarium est l’un des plus beaux en Amérique et contient plus de 1000 espèces animales. Vous pourrez y découvrir la colonie de pingouins, les requins, les phoques, les otaries et même toucher une mourine américaine. Le clou du spectacle est certainement la vue à 360 degrés sur un récif corallien des Caraïbes. Ce n’est pas pour rien que plus de 1,3 million de personnes le visitent chaque année!

 Hong Kong

Vous cherchez un endroit où faire la fête à petit prix? Le bar Hong Kong, situé dans Faneuil Hall, est tout désigné avec sa bière à moins de deux dollars et ses soirées karaoké. Même la nourriture y est à prix super abordable, sans compter les gens qui y sont des plus sympathiques et accueillants. Bref, tous les ingrédients sont présents pour des soirées mémorables entre amis. Il s’agit assurément d’un de mes plus gros coups de cœur!

— The Black Rose

Tout près de Faneuil Hall et à proximité de la mer se trouve un pub qui vous transportera directement au cœur de l’Irlande. Les bières y sont goûteuses et la nourriture exquise et surtout, très traditionnelle. Les Fish ‘n Chips y sont sublimes et la Shepherd pie était aussi délicieuse que celle que j’avais mangée à Dublin, Irlande, un an plus tôt (un autre récit de voyage à venir?). Les amateurs de musique irlandaise seront aussi gâtés puisque des chansonniers et musiciens se produisent sur la petite scène du Black Rose chaque soir de l’année. Soirées festives garanties!

— Number 9 Park

Vous êtes amateurs de haute gastronomie? Le restaurant Number 9 Park, situé sur Park Street (quelle originalité!), est… comment dire? La perfection! C’est un endroit très coûteux, mais vous êtes assurés d’y manger le meilleur repas de votre vie. Déjà, nous y sommes reçus comme des rois : valets de stationnement et tout le tra la la. En général, je ne suis pas nécessairement du genre à courir les lieux trop mondains, mais le menu m’a trop attirée pour que je passe mon tour.

J’ai mangé une table d’hôte. Sept services. Palette de vins assortis à chaque plat. Tout goûtait le ciel : huîtres en entrée, accompagnées d’un petit brandy tout à fait savoureux. Puis, queue de homard avec chanterelles et réduction de moelle et un verre de vin blanc léger comme une plume. Ensuite, cela s’est corsé pour moi puisque j’ai la malchance d’avoir une intolérance au blé. Le menu affichait « Raviolis de champignons sauvages », mais je ne pouvais pas en avoir. Mais, ils ont pensé à tout dans ce restaurant. Sans être déstabilisé le moins du monde, le serveur m’a plutôt servi un morceau de poisson blanc et légumes grillés accompagnés du meilleur Chardonnay que j’ai bu. Nous en sommes au 5e plat, qui peut paraître banal, mais qui était loin de l’être : poulet confit. Oui, un simple poulet, mais il fond dans la bouche. Et oh, surprise : un vin rouge pour relever le tout. Avant dernier service, le menu disait « roulé d’agneau », mais cela non plus, je n’y avais pas droit. Au lieu de cela, j’ai eu un juteux et tendre morceau de wapiti grillé avec un vin rouge bien corsé. Que demander de mieux? Ah oui! Un dessert! Des petites ganaches au chocolat saupoudrées de sel de mer et de fruits frais. Miam! Toutefois, ce n’est pas cela qui a attiré particulièrement mon attention. Non, c’est plutôt le vin dessert. Sucré, pétillant avec un goût de framboise si prononcé… que j’en ai commandé un deuxième!

Alors si vous, comme moi, êtes gourmands et avez envie d’une aventure gustative des plus torrides, n’attendez plus et réservez votre place au Number 9 Park.

— Union Oyster House

Toujours dans le domaine culinaire, la Union Oyster House est un autre restaurant des plus intéressants. D’abord parce qu’il est le plus vieux restaurant de Boston, en fonction depuis 1826, et aussi parce qu’il était le restaurant favori de la famille Kennedy, qui année après année, allait y manger, toujours à la même table. Cette table est d’ailleurs facilement reconnaissable encore aujourd’hui en raison d’une plaque commémorative qui y est affichée. Certes, tout cela fait de la Union Oyster House un endroit intéressant, mais le meilleur reste à venir : les fruits de mer. Huîtres, homards, chaudrées, pétoncles, crevettes, nommez-les tous, ils sont offerts, et frais du jour.

Quand j’y suis allée, je me suis particulièrement gâtée avec une gigantesque assiette de tous les fruits de mer frits. C’était immense, gras et délicieux!

— Quartier chinois

Photo : Marie-Eve Roy

Source : Marie-Eve Roy.

Les quartiers chinois sont un passage obligé, on dirait, lorsqu’on va en ville. C’est exotique et la nourriture y est succulente et abordable. Alors pourquoi pas? Toutefois, la raison qui me pousse à vous parler de celui de Boston s’appelle le Chau Chaw City, un restaurant dont le menu est aussi varié qu’interminable. Impossible de choisir un seul plat, on veut tout essayer! Nous étions deux filles et nous avons commandé quatre plats, c’est pour vous dire! Nous avons opté pour les incontournables raviolis chinois, des espèces de petits pâtés au crabe et au fromage, du canard laqué et… les meilleurs pétoncles que j’ai mangés de ma vie. Bon, vous allez dire que je n’arrête pas de dire que c’est à Boston que j’ai mangé tous les meilleurs plats de ma vie, puisque je viens de l’écrire au moins trois fois, mais ce n’est pas une blague! De délicieux pétoncles frits qui fondent dans la bouche sans même qu’on ait besoin de les mâcher, miam! Nous avons assurément mangé pour quatre ce soir-là… et bu pour huit, mais ça, c’est une autre histoire!

 Fenway Park

Le Fenway Park, maison des Red Sox de Boston, c’est tout simplement mythique, même si on n’est pas amateur de baseball. Inauguré en 1912, il est le plus vieux stade de baseball majeur encore en service aujourd’hui. Qui n’a jamais entendu parler du fameux Monstre vert, ce mur de 11 mètres de haut dans le champ gauche par-dessus lequel il est toujours impressionnant de voir un coup de circuit?

Photo : Marie-Eve Roy

Source : Marie-Eve Roy.

Quand j’y suis allée, j’ai été chanceuse : j’en ai vu plusieurs circuits au-dessus de ce mur. Mais moi, mon équipe, ce sont les Blue Jays de Toronto!

Bref, Boston est une destination à voir et à revoir, ne serait-ce que pour partager une bouteille de bulles entre amis sur une terrasse ensoleillée du quai central et s’imprégner de la vie de cette paisible ville côtière. Parole de fille qui l’a essayé!

Marie-Eve Roy
A propos Marie-Eve Roy (10 Articles)
Détentrice d’un baccalauréat en communication publique, profil journalistique, Marie-Eve Roy est d’abord et avant tout une passionnée de l’écriture… et des chaussures, sans oublier les vêtements et la nourriture (oups, la nutrition!). Depuis quelques années, elle est aussi maman, rôle qu’elle assume avec joie et… beaucoup d’humour! Bien qu’elle ne travaille plus dans le domaine journalistique, elle continue d’être pigiste pour différents médias. Avec Femmes en revue, elle joint l’utile à l’agréable en regroupant toutes ses passions et intérêts au grand plaisir des lectrices.
Contact :Site web
SSL